Un vague projet : premiers pas...

Publié le par Tenju

L'année prochaine, en septembre 2009, je veux partir pour une année au Japon, si possible à Tokyo. Donc j'essaie de chercher quelques informations, j'envoie un mail au CLA (Centre de Langues Appliquées) de ma ville et un autre au service des relations internationales de l'université. Le CLA m'a répondu, donc j'y suis allée la première semaine de la rentrée. A la réception, la miss n'avait aucune idée de qui il fallait que je voie, elle m'a envoyé dans un bureau où une autre dame m'a dit qu'elle s'occupait pas du tout de ça, ce dont je me foutais complètement du moment que je pouvais voir la personne qui s'en occupait effectivement. Elle m'a dit de repasser fin octobre et d'aller directement au 6ème étage. J'ai un peu pensé à Astérix et à ses formulaires.

Le deuxième jour de cours, ma prof de droit des sûretés nous apprend qu'elle s'occupe de tout ce qui concerne les échanges. Yes, bingo ! Je lui envoie un mail pour lui expliquer mon projet, et ce que j'aimerais pouvoir faire. Elle me dit de passer la voir à la fin du cours, ce que je fais la deuxième semaine. Là elle me dit d'aller voir le bureau des relations internationales de l'université, place du Marché, assez rapidement, parce que pour le Japon, faut s'y prendre à l'avance. Ouais, je sais... (-_-')

Donc je vais place du Marché, je trouve le bon bâtiment, je demande le service des relations internationales, s'il vous plaît. Ah non, désolée, c'est plus ici, c'est au CLA. Okay... Bon au moins, je sais où c'est. Je marche donc jusqu'au CLA, 6ème étage, au fond à droite. Là j'explique que je veux aller au Japon, et là le Japonais qui était là aussi sourit et me dit qu'il est arrivé le jour même. La deuxième dame qui était là me dit de venir la voir, que c'est elle qui s'occupe de l'ISEP, International Student Exchange Programs. Là elle me dit qu'il faut que je repasse durant les deux dernières semaines d'octobre, en me donnant le site internet de l'ISEP sur lequel j'étais déjà tombée, mais passons.

Aujourd'hui, je retourne voir ma prof de droit des sûretés pour lui apprendre que le bureau des relations internationales a changé d'adresse, et je lui répète ce que la dame des RI m'a dit. Là ma prof me dit que pour le Japon, ça risque de faire trop tard, et que c'est mieux si je vais voir Mme L. dans le bâtiment principal, tout en haut, tout droit au fond, qui s'est déjà occupée d'étudiants qui étaient partis au Japon, mais dans la section économie. Elle m'avait déjà expliqué qu'elle connaissait bien le doyen de la fac d'Osaka quand j'étais allée la voir la première fois, donc d'aller lui dire si je trouvais rien.

Bon... Etape suivante, aller voir Mme L. Je crois que je vais pas compter les étapes sinon je vais pleurer, vu comment j'ai avancé après le temps que j'y ai passé...

Commenter cet article

Tenju 09/01/2009 16:05

Merci pour ton message ! =)

Si t'as d'autres questions, surtout n'hésite pas à me demander ! Quand c'est demandé poliment, je réponds très volontiers ! ^^ (J'avoue que ceux qui me parlent comme si j'étais à leur disposition, je réponds pas... -_-)

L'entretien avec Mme L... Euh je sais plus où j'en étais restée... Une fois j'avais dû retourner voir Mme C au centre ville, qui m'avait dit d'aller à la réunion d'informations pour les séjours à l'étranger, donc j'y étais allée. Après j'avais recontacté Mme C, qui m'avait dit de contacter encore une autre bonne femme.

Entre temps j'ai cherché dans l'ISEP une unversité où on enseignerait le droit japonais en anglais, mais soit il y avait des cours de droit en japonais, soit des cours en anglais sans rapport avec le droit, donc je pouvais pas partir avec l'ISEP.

Du coup je me suis dit que j'allais laisser tomber... J'irai peut-être à Lyon l'an prochain et j'étudierai le droit comparé asiatique, en plus de mon master "normal", mais bon...

Mme L m'avait donné l'adresse mail d'étudiants japonais à Besançon qui sont à l'université Sophia à Tokyo, à la base, pour que j'obtienne des infos sur les échanges possibles, mais bon ils enseignent pas le droit en anglais non plus, là-bas, mais on peut quand même aller boire des verres ensemble et discuter donc c'est super sympa.

En décembre prochain j'espère pouvoir retourner à Tokyo et aller dormir chez une des Japonaises que j'ai rencontrées à Besançon. =)

Gaufrette 28/12/2008 23:57

Je viens à l'instant de finir d'explorer ces mémoires et sincèrement merci de nous faire partager tout ça!
Pas mal de tuyaux précieux pour quand je ferais le voyage à mon tour.
Au fait, quand est-il du résultat de l'entretient avec Mme L? Ca c'est bien goupillé pour l'année là bas?
Sur ce, bonne chance pour la suite!